En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou d'autres dispositifs de suivi pour suivre les visites. Cliquez ici, pour plus d'informations et pour configurer les dispositifs de suivi.
privacy policy.

Refuser
Accepter

L’équilibre entre la vie professionnelle chez CYLAD et la vie familiale : Témoignage

Quel est votre parcours au sein de CYLAD Consulting ?

Je suis entrée au cabinet en janvier 2011. A l’époque, CYLAD c’était 3 associés et une vingtaine de consultants, parisiens et toulousains. J’avais 4 ans d’expérience opérationnelle mais j’étais novice dans le domaine du conseil. J’ai donc démarré au grade de junior (le grade d’experienced consultant n’existait pas encore…) mais avec la perspective d’une progression rapide au grade supérieur si je faisais mes preuves. Promesse tenue : au bout de 6 mois, je devenais consultante senior, et 3 ans plus tard, manager. Aujourd’hui, nous sommes plus de 80.

Comment avoir un enfant, a-t-il eu un impact dans votre vie professionnelle ?

Il ne faut pas se mentir. L’arrivée d’un enfant a forcément un impact ! Mais pas forcément négatif…
Cela oblige à être encore plus efficace, encore plus organisée. Cela permet aussi d’énormément relativiser et donc de diminuer le stress et la pression professionnelle.
Alors oui, les quelques mois de congés maternité peuvent être perçus comme un stop dans le parcours professionnel. Forcément, comment progresser professionnellement quand on ne travaille pas ! Mais c’est plutôt un ressenti, je n’ai jamais eu l’impression d’avoir été pénalisée quant à mon évolution au sein du cabinet.
Je viens d’avoir mon 2ème enfant et après 5 mois de congés, je suis de retour, toujours motivée et contente de me lever le matin !

Est-ce que votre environnement de travail a été facilité pour permettre un meilleur équilibre

Enormément ! Que ce soit d’un point de vue humain ou matériel, je ne peux que remercier sincèrement les associés de CYLAD. L’annonce de mes 2 grossesses s’est faite sans aucune appréhension car je savais que cela serait bien accueilli. J’ai toujours eu de la flexibilité pour gérer les contraintes et les aléas sans aucun reproche ou sous-entendu. Il y a une réelle attention portée sur ce sujet. 2 exemples concrets pour illustrer mes propos. Avant même de partir en congé maternité, j’avais déjà calé les modalités de garde pour mon retour grâce au partenariat que CYLAD a signé avec un réseau de crèches et nos directeurs associés portent une attention particulière au staffing de sorte de limiter les déplacements trop longs pour de jeunes parents.
Et par ailleurs, je ne connais pas beaucoup d’entreprise où ce sont les employeurs qui poussent leurs salariés à réfléchir à un passage à temps partiel …

Comment gérez-vous aujourd’hui l’équilibre vie familiale et vie professionnelle ?

Encore une fois, soyons réaliste, le métier du conseil impose un rythme assez exigeant et cet équilibre est assez fragile. Bien sûr, parfois, j’aimerais pouvoir rentrer plus tôt le soir et passer plus de temps avec mes enfants. Mais j’ai la chance d’avoir un mari très présent, ce qui facilite énormément la logistique quotidienne, et surtout je me permet de me dire que les enfants sont avec leur papa et n’abusent pas des horaires de crèche et de nounou… Et puis, je compense le week-end ! A ce stade, on s’en sort plutôt pas trop mal ! Et mon récent passage à 90% devrait encore améliorer les choses.