L’expertise sectorielle et fonctionnelle face aux enjeux de performance

Dites-nous en plus sur CYLAD.
Créé en 2007, CYLAD est un cabinet de conseil en stratégie et en management, fort de 80 collaborateurs, dont 9 Directeurs Associés. Notre coeur de compétence initial est la gestion de projet et de programme. Cette expertise, et surtout la confiance de nos clients, nous ont permis de croitre et de diversifier nos domaines d’intervention sur les dimensions géographique, sectorielle et d’expertise fonctionnelle.
 
Nous sommes présents en France, en Allemagne et en Suisse. Notre croissance s’accompagne de l’ouverture de nouveaux bureaux, en particulier en Australie. De plus, la stature internationale de nos clients nous amène à intervenir régulièrement en Asie ou en Amérique du Nord. Sur le plan sectoriel, nous nous concentrons sur les secteurs industriels : Aéronautique & Défense, Pharmacie & produits de santé ou Énergie & Utilities.
 
Sur le plan fonctionnel, nous intervenons sur des problématiques stratégiques, organisationnelles ou opérationnelles.
 
Nous pouvons accompagner ainsi une même entreprise sur des sujets aussi variés que le développement d’une stratégie de croissance dans le domaine des services, la refonte de ses pratiques de gestion de projet et l’optimisation de sa Supply chain.
 
Une telle relation dans la durée n’est possible que si toutes les conditions sont réunies : confiance du client, connaissance pointue du secteur et experts crédibles sur chacune des problématiques.
 
Quels sont les principaux leviers de performance ?
Une ETI du secteur des matériaux de construction n’a pas les mêmes enjeux qu’un grand groupe aéronautique. Néanmoins, certains leviers sont pertinents de manière très large et contribuent à la performance. Je voudrais en illustrer 3 qui me tiennent à coeur :
 
Dans le domaine des outils et processus, la transformation digitale est un levier majeur, à condition de réussir à tirer de la valeur des données plutôt que se noyer dedans.
 
Dans le domaine des mécanismes de pilotage, la capacité à travailler ‘en transverse’ en interne et avec des partenaires ou fournisseurs crée la différence.
 
Enfin, s’agissant du facteur humain, la montée en compétence du management intermédiaire est un prédicteur très fort de la performance. Pas tant les compétences techniques que les compétences managériales ou humaines.
 
Que proposez-vous ?

Nous disposons d’une large palette de compétences organisée autour de 6 ‘lignes de services’ :
• Gestion de projet et de portefeuille,
• Développement de produits,
• Supply chain et achats,
• Compétitivité coût et cash,
• Transformation d’entreprise et digitale,
• Stratégie d’offre et de croissance.
 
Pour faire écho aux leviers de performance mentionnés, CYLAD a développé une équipe interne de data scientists. Sur le volet compétences, CYLAD Training, organisme de formation et référencé Datadock, délivre des programmes de formation en appui des projets de transformation.
 
Enfin, nous cherchons à innover dans notre manière d’aider nos clients : nous travaillons souvent aux interfaces entre plusieurs acteurs industriels dans le cadre des grands projets de développement. Dans ce cas, nous agissons en tant que ‘tiers de confiance’, cofinancés par les différentes parties.
 
Quels sont vos enjeux et perspectives ?
CYLAD est en pleine croissance sur tous les leviers : nouvelles géographies, nouvelles expertises, nouveaux secteurs industriels. Nous sommes constamment à la recherche de nouvelles compétences, que ce soit des jeunes diplômés de grandes écoles telles que l’école des Mines ou des personnes ayant une première expérience.
 
BIO EXPRESS PATRICK SAGE
Diplômé de l’école des Mines de Paris (P94) et du Collège des ingénieurs, Patrick Sage a commencé sa carrière au sein du groupe Air Liquide Santé avant de rejoindre McKinsey & Co en 2000, où il a développé une forte expertise des transformations stratégiques et opérationnelles.
En 2012, il rejoint CYLAD Consulting comme Directeur Associé.